Citations

"La citation est l'action de citer, de rapporter les mots ou les phrases de quelqu'un ; paroles, passage(s) empruntés à un auteur ou à quelqu'un qui fait autorité." (Dictionnaire Larousse)

Interprétation : "La citation est une phrase dite à un instant t, pouvant paraître géniale sur le moment, et qui sera sans cesse répétée plus tard en ta présence pour bien te foutre la honte." (NN, Novembre 2016)


Vous retrouverez ici les perles de Calade Echecs qui apparaissent aléatoirement sur la page d'accueil du blog. La plupart sont authentiques, exprimées pendant les cours entre deux bières boissons sans alcool. D'autres sont des trouvailles spontanées.
Chacune a été retenue pour son humour, son absurdité ou encore son ambiguïté, et est accompagnée d'un petit commentaire.

Les authentiques :

"Il vaut mieux perdre un pion pour garder les bonnes pièces."
On peut aussi perdre ses bonnes pièces pour garder son pion, qui peut se changer en bonne pièce.


"C'est deux grands maîtres, mais il y en a qu'un qui a les Noirs."
Pendant la Guerre de Sécession.


"Ben y a mat là !"
Ce n'est pas ma(t) tasse de thé.


"Y avait mat en un là ! Plus maintenant…"
Ça peut marcher avec n'importe quoi ! : "J'avais du temps à la pendule. Plus maintenant..."


"Soit vous l'avez calculé, soit vous l'avez pas calculé, alors tant mieux !"
La chance fait aussi partie du jeu.


"Fallait prendre, tu nous fatigues avec ta paire de fous !"
À ne pas "tirer" hors de son contexte…


"Une dame, c'est une dame."
Thanks Captain Obvious.


"Une partie ça ne se gagne pas deux fois."
Retour vers le futur ?


"Ce n'est pas nous qui décidons quel coup on va jouer."
Ton taux d'alcoolémie le fait pour toi.


"Les gens qui attaquent constamment, ça finit par énerver."
Comme ceux qui blindent leur défense.


"Le cavalier bloqueur ? Si je lui prends il n'en a plus, et donc je gagne."
Vive la logique.


"Une fois que j'ai fais f3, j'ai plus f3."
Un effroi de ne plus pouvoir jouer f3 !


"Tf8 c'est un coup."
Comme un autre.


"- T'as donné ton bon fou !
- Ouais mais on est dans le thème."

Et puis nous on aime la difficulté.


"Le fait de (bien) noter, ça impressionne l'adversaire."
Le ki du joueur d'échecs !


"Quand je réfléchis c'est trop tard."
On peut aussi dire que c'est trop tard quand je réfléchis, du coup, quand je réfléchis, c'est trop tard…


"Celle-là on va la perdre avec les deux couleurs."
Si on la perd avec les deux couleurs, le résultat est le même, donc c'est un match nul, donc 0 = 0,5 !


"Je suis trop fort, je vais changer de club !"
Beaucoup d'insinuations en une si petite citation.


"- T'as perdu un pion !
- ... On va dire que c'était un gambit."

L'art de se rattraper.


"Engage le jeu, que je le gagne."
Un premier palindrome.


"Joue a4, comme la feuille."
Et ensuite, a3 de jouer !


"Certains échecs sont des réussites."
Réussir dans le fail. La classe.


"La Dame n'est pas une pièce au début du jeu."
Ben non, c'est une Dame. (voir 7ème citation)


"Le pion "c" n'est passé que s'il n'est pas c."
À prononcer 100 fois de suite, très vite, sans se tromper.


"Je fais comme Columbo, je gagne toujours à la fin."
Et j'envoie la pub à la fin de l'épisode.


"Avoir les idées dans un sens ça permet de les avoir dans l'autre."
Finale – Milieu de jeu – Ouverture. On appelle ça un dictionnaire.


"Les seniors, tu peux pas les faire jouer en jeunes."
Allez, encore une fois : Thanks Captain Obvious.
 

"Y a le roi qui est en target."
Ou comment dire : "Je menace de te menacer ton roi".
 

"Le but aux échecs ce n'est pas de comprendre, mais c'est de ne pas savoir."
Je n'ai pas plus compris que vous.
 

"Ça t'as pris combien de temps pour réfléchir ?"
Si je gagne la partie, longtemps. Si je perds, beaucoup moins.
 

"C'est la bonne structure dans cette structure."
Inception !


"Ce coup ? Ben... Hum... c'est un coup légal."
On a le droit de dire que c'est un mauvais coup...
 

"c4 c'est de la bombe."
Boum !
 

"Le problème, c'est que ça ne gagne que la dame."
Le roi est le meilleur :)
 

"Allez, viens, on change de couleur."
Ni vu, ni connu, et tu verras que je vais perdre quand même.
 

"Je réfléchis plus sur les parties de mes coéquipiers que sur celle de mon adversaire."
Et c'est là qu'on aimerait dire à son adversaire : "Allez, viens, on change de couleur".
 

"Si les Blancs ils jouent bien, ils sont obligés de pas perdre."

 

"Alors j'ai vu cette position et je me suis dit faut que je mate."
Et puis j'ai perdu au temps qu'elle était finalement perdante.
 

"Je vais te clouer comme Jésus !"
Boum !
 

Les autres :

"- T'en connais des champions d'échec ?
- J'en vois un tous les jours quand je suis sur mon PC... Kaspersky je crois."

Et moi j'ai Avast.


"L'âme sûre ruse mal."
Encore un palindrome.
 

"Aux échecs, il faut viser haut. Mais attention aux boîtes volantes."
Revilo le dragon
 

"Mais pourquoi est-il si méchant ?"
Parce que... parce que.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau